top of page

Comment allaiter quand on doit retourner au travail ?

Qu'elles soient salariées, indépendantes ou intérimaires, pour de nombreuses mères, le retour au travail après la maternité représente un moment critique pour l'allaitement, surtout s'il est exclusif. Ce n'est pas un hasard d’ailleurs si beaucoup l'abandonnent précisément lorsqu'ils reprennent leur travail.

Voici donc une série de conseils sur la meilleure façon de gérer ce moment avec les bébés de moins de six mois, ou proches de six mois mais pas encore prêts pour le sevrage. Sachant que si vous ne pouvez vraiment pas poursuivre l'allaitement exclusif, vous pouvez tranquillement vous orienter vers une alimentation mixte. Le plus important est le bien-être du couple mère-enfant et de la famille en général.


1. Reprendre le travail pendant trois ou quatre heures par jour est différent de reprendre le travail pendant huit heures

Dans le premier cas, il n'est peut-être pas nécessaire de tirer son lait pendant le travail. L’allaitement pourra se faire normalement après le travail. Dans le second cas, cependant, il devient nécessaire d'utiliser le tire-lait au travail.

A noter aussi que pour une planification efficace, il peut être utile de contacter une consultante en lactation qui peut aider la mère à trouver une stratégie qui lui convient et qui peut être modifiée au fil du temps.


2. Commencer à temps pour faire une petite réserve de lait

Un tire-lait n'est pas toujours facile à utiliser : il y a des femmes qui, même avec un allaitement parfait, ne parviennent pas à extraire plus de quelques gouttes lors de leurs premiers essais. C'est pourquoi il est essentiel de commencer quelques semaines à l'avance à faire des tests, et de ne pas arriver trop près de la reprise du travail. Sinon, on risque de paniquer de ne pas produire assez de lait et de ne pas pouvoir en mettre assez de côté.

C'est pourquoi il est recommande de faire de petits stocks au fil du temps, en essayant le tire-lait à différents moments de la journée : cela permet de voir comment on réagit à cet instrument et comprendre les meilleures conditions pour l'utiliser.

En général, mettre de côté 100 à 150 ml de lait une ou deux fois par jour devrait vous permettre de reprendre le travail avec des réserves suffisantes.

Vous pouvez vous procurer en magasin des petits sacs en plastique conçus spécialement pour converser le lait maternel au frais.


3. Faites également des tests de décongélation

C'est important, pour éviter de se retrouver avec du lait qui semble avoir tourné ou qui est rejeté par le bébé. Cela peut se produire dans le cas de femmes qui ont des niveaux très élevés d'une enzyme appelée lipase qui décompose la graisse du lait : une condition parfaitement normale, mais qui peut créer des problèmes avec le lait de conservation. Comme la congélation ne l'inactive pas, lorsque le lait est décongelé, la lipase entre en action, dégradant les graisses, ce qui donne au lait une mauvaise odeur, un peu rance.

La solution au problème est très simple : il suffit de blanchir le lait avant de le congeler, afin d'inactiver la lipase.


Il faut le mettre dans un récipient au bain-marie, le retirer du feu lorsque des bulles commencent à se former dans l'eau autour du récipient. À ce stade, vous le laissez refroidir puis vous le congelez.



En appliquant tous ces conseils, vous aurez suffisamment de lait maternel en stock pour reprendre le travail sans aucun souci.


15 views0 comments

Comments


bottom of page